Nouveau projet ‘Fache’: grand parc éolien avec 34 turbines

Le promoteur du projet, Ventelys, a récemment annoncé le projet d’installation d’un parc éolien comportant pas moins de 34 éoliennes en 2021 sur le territoire des communes de Vigneux-Hocquet, Renneval, Vincy-Reuil-et-Magny, Nampcelles-la-Cour et Dagny-Lambercy.

Déjà en 2017, les premiers contacts avaient été pris avec les maires et l’été dernier, l’Etude de l’impact avait été soumis à l’approbation de la préfecture du département Aisne. Au cours des dernières semaines, Ventelys a organisé une tournée de promotion dans les communes concernées. La dernière présentation aura lieu le vendredi 27 septembre à la Mairie de Nampcelles-la-Cour (de 9h00 à 13h00).

Le projet est divisé en quatre zones: Haudicourts (indiqué en jaune sur la carte) avec 13 éoliennes, Meiller (blanc) avec 6 éoliennes, Cerisier (bleu) avec 7 éoliennes et Valiette (rose) avec 8. Les éoliennes qui devraient être placées sont de la plus lourde catégorie, avec une hauteur de 180 à 200 m.

Pour de nombreux résidents des communes concernées, ce projet est totalement inattendu. Là aussi, les maires impliqués ont ouvert leurs portes pour une enquête (et donc pour un placement) – sans informer et consulter préalablement les résidents.

Nous invitons les résidents en difficulté ou opposés, au placement, à la réunion de présentation de Ventelys à la mairie de Nampcelles-la-Cour, le vendredi 27 septembre et à faire part de leurs préoccupations et de leurs protestations au promoteur du projet ainsi qu’au maire.

La Plate-forme Thiérache suivra ce projet d’un oeil critique.

Plate-forme Thiérache devient une association !

Pour devenir plus décisif et toucher le plus grand nombre possible de résidents, la Plate-forme Thiérache se transformera bientôt d’un collectif en une association. Dans le domaine juridique en particulier, cela peut porter ses fruits à l’avenir. Nous souhaitons recueillir le plus grand nombre possible de signatures de protestation par le biais d’une campagne de pétition et les soumettre au préfet du département de l’Aisne. Au final, c’est lui qui decide du placement ou non des éoliennes. 

Si le préfet – malgré tout – ignore nos votes contre et accepte le placement, l’ordonnance relative à la construction sera officiellement annoncée publiquement dans toutes les communes concernées. C’est aussi le moment où les résidents, qui vont immédiatement regarder les éoliennes et qui s’inquiètent de leurs effets, peuvent soulever des objections par lettre recommandée. Le préfet est obligé de répondre à l’objection dans un délai de deux mois. La Plate-forme Thiérache organisera, si nécessaire, une action de groupe juridique à laquelle les résidents pourront s’associer.

Il sera primordial de se mobiliser lors de l’enquete public !

Envoyez-nous un email et inscrivez-vous en tant que membre de notre association. Ensemble nous sommes plus forts !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.