Pas d’éoliennes dans la Thiérache!

L’avenir de la Thiérache : Parc Régional ou zone industrielle d’éoliennes?

Ces derniers temps, vous avez certainement entendu parler des projets d’installation d’éoliennes sur le territoire des communes de Coingt, Nampcelles-la-Cour, Dagny-Lambercy, Harcigny, Plomion, Renneval, Vigneux-Hocquet, Vincy-Reuil-et-Magny.

Beaucoup d’habitants ne savent pas très bien à quoi s’en tenir et s’inquiètent des effets négatifs que peut avoir la mise en place de ces éoliennes. Si les entreprises du secteur éolien organisent des réunions d’information, elles insistent bien entendu surtout sur les avantages de ce projet. Les municipalités favorables aux éoliennes ne voient aussi que les bénéfices qu’elles peuvent en tirer et elles ne donnent à leurs habitants aucune information sur les inconvénients et les nuisances d’un tel plan. 

Face à ce manque d’information, non seulement sur les conséquences du placement des éoliennes, mais aussi, en amont, sur la prise de décision, un groupe d’habitants des communes concernées a décidé de réagir et de créer l’Association Platform Thiérache.

Le but d’association est, en résumé, la protection du magnifique paysage, de la faune et du patrimoine historique et culturel de la Thiérache. Elle lut aussi pour la protection de la qualité de vie et de résidence de tous les habitants de la Thiérache, qui serait irrémédiablement détériorés et / ou détruits par l’arrivée de parcs éoliens.

Les projets de parcs éoliens  

GRAND CERISIER
Sur les communes de Coingt, Nampcelles-la-Cour et Dagny-Lambercy, les éoliennes qui devraient être placées sont de la plus lourde catégorie, avec une hauteur de près de 180 mètres. Le projet s’appel Grand Cerisier et est développé par RES, un promoteur anglaise.

FACHE
Le promoteur Ventelys, a récemment annoncé le projet d’installation du parc éolien Fache, comportant pas moins de 34 éoliennes en 2021 sur le territoire des communes de Vigneux-Hocquet, Renneval, Vincy-Reuil-et-Magny, Dagny-Lambercy et Nampcelles-la-Cour. Les éoliennes qui devraient être placées sont de la plus lourde catégorie, avec une hauteur de 180 à 200 m !

CHEMIN DE CHÊNE
Global Wind Power, un promoteur danois, a demandé et obtenu l’autorisation des maires de Plomion et d’Harcigny de faire une étude d’impact pour s’installer un parc éolien,  Chemin de Chêne, sur le territoire de ces communes. 

Origines

La France a besoin de sources d’énergie alternatives. Au début de ce siècle le gouvernement a désigné sept régions dont Picardie où l’énergie éolienne doit être developee. On a fait une étude approfondie (Schéma Régional) de chaque région, qui examine tous les aspects possibles. Printemps 2015, le gouvernement a réduit les contraintes. Par exemple, la distance entre des eóliennes et l’environnement bâti est réduité de 1 000 à 500 (!) mètres et ont été suspendues les zones désignées des Schémas Régionaux: les entrepeneurs d’éoliennes sont libres “d’essayer”. Les éleveurs et les agriculteurs sont approchés par ces entreprises d’eóliennes (surtout étrangers) avec des contrats lucratifs; revenus locatifs par éolienne peut augmenter rapidement à 6.000 € par an. Pour la plupart des agriculteurs, cette offre est reçue avec grand interet.

Avant de procéder à la mise en place d’éoliennes, une entreprise spécialisée dans ce secteur doit obtenir l’autorisation des communes sur lesquelles elles seront installées. Dans cette prise de décision, le rôle du maire est crucial. Sans son autorisation, aucune étude préalable ne peut être effectuée. Cette étude – appelée étude d’impacts – est obligatoire et sans elle, pas de placement. En échange de cette autorisation, une indemnité annuelle est proposée aux communes si le placement des éoliennes se fait. Par ailleurs, la Communauté des Communes concernées recevra tous les ans une subvention du promoteur. Toutes ces indemnités séduisent les communes qui sont si souvent à court d’argent – d’autant plus que depuis quelques années le gouvernement réduit le budget réservé aux collectivités locales.

Cependant, ces frais contrastent fortement avec les énormes bénéfices des promoteurs. Sur une période de 20 ans, ils peuvent s’élever à plus de 3,5 millions d’euros par eolienne !

Le ‘capital’ de la Thiérache

Le ‘capital’ de la Thiérache aujourd’hui est façonné par son paysage idyllique des forêts, des rivières, des prairies vallonnées et ces champs bordé de bocages. Et à travers son histoire turbulente, matérialisée dans les nombreuses églises médiévales (églises fortifiées), petites mais impressionnantes parce qu’elles ont servi de forteresses.
Un autre avantage, mais d’un ordre différent: les nuits bleu-noir avec des étoiles très clair, pas affectées par la lumière et la pollution de l’air.
Enfin, la faune de la Thiérache est remarquable au cours des dernières années enrichi avec l’augmentation des oiseaux rares comme la cigogne noire, l’aigrette et la grue. En résumé, la Thiérache a le potentiel pour devenir un Parc Régional dans un proche avenir.

La puissance de ces machines est telle que les nuisances sonores seront importantes dans l’environnement immédiat (de 600 à 1500 mètres). D’une part à cause du bruit produit par le mouvement mécanique des pales, et d’autre part en raison de ce que l’on appelle les infrasons – un son spécifique à basse fréquence – que l’on ne perçoit pas mais qui peut être nuisible pour la santé.

Parmi les nuisances causées par les éoliennes, il faut citer également la dégradation du paysage et la pollution lumineuse. La hauteur et les dimensions des éoliennes ont un impact énorme sur la sensation d’espace dans la campagne : on les voit sur des dizaines de kilomètres. Par ailleurs, l’ombre des pales et l’éclat des lampes sont une nuisance supplémentaire pour l’environnement immédiat. Le soir et la nuit, les turbines émettent en effet une lumière qui clignote. 

Les éoliennes constituent aussi une menace sérieuse pour la faune : pour les oiseaux, les chauves-souris et les insectes qui se retrouvent pris dans les pales. La Thiérache est d’autant plus vulnérable que de nombreuses voies migratoires la traversent. 

La vue d’une éolienne avec des pales de 90 mètres dans le jardin, derrière ou devant chez soi, ce n’est pas ce qu’on peut appeler un beau panorama, et cela compte si l’on veut vendre sa maison. Des études scientifiques et la jurisprudence montrent que l’implantation de turbines aériennes entraîne une diminution de la valeur des biens immobiliers si elles se trouvent dans un rayon de deux kilomètres.

Que pouvez-vous faire pour empêcher le placement de ces éoliennes ?

Participez à l’enquête publique !

Si vous habitez dans un rayon de 6 km d’un projet éolien, vous pourrez donner votre avis lors de l’enquête publique. Cette enquête sera organisée par la préfecture du Département de l’Aisne et se fera à la mairie de votre commune. Pour plus d’informations sur la date et l’heure, veuillez contacter la Mairie de votre commune. Ou abonnez-vous à notre bulletin d’information, nous en informerons.

Dites NON et signez la pétition ci-jointe !

Par ailleurs, nous lançons une pétition contre l’implantation d’éoliennes sur le territoire des communes de Coingt, Nampcelles-la-Cour, Dagny-Lambercy, Harcigny, Plomion, Renneval, Vigneux-Hocquet et Vincy-Reuil-et-Magny. En tant que participant potentiel à l’enquête vous pouvez signer cette pétition ci-jointe. Tout ce que vous devenez faire c’est la signer, affranchir et poster. Nous remettrons les pétitions signées au préfet du département de l’Aisne, monsieur Nicolas Basselier. 

C’est aussi possible de signer la pétition en ligne :

Devenez membre de notre association !

Si le préfet – malgré tout – ignore nos votes contre et accepte le placement, l’ordonnance relative à la construction sera officiellement annoncée publiquement dans toutes les communes concernées. C’est aussi le moment où les habitants, qui vont immédiatement regarder les éoliennes et qui s’inquiètent de leurs effets, peuvent soulever des objections par lettre recommandée. Le préfet est obligé de répondre à l’objection dans un délai de deux mois. L’Association Platform Thiérache organisera, si nécessaire, une action de groupe juridique à laquelle les membres individuels pourront s’associer.

Si vous souhaitez vous inscrire en tant que membre de l’Association Platform Thiérache, retournez la carte-réponse ci-jointe – complété et signez – par la poste. Nous vous renvoyons les statuts et le règlement intérieur avec la demande d’en prendre connaissance, le compléter/signer et le renvoyer par la poste. S’inscrire en ligne ? Visitez le site : platformthierache.com/fr/association et téléchargez et imprimez la demande. Complétez, signez et la renvoyez par la poste.

S’inscrire en ligne ? 

Visitez la page de l’Association Platform Thiérache sur cette site et s’inscrivez-vous.